Y a-t-il une différence entre la pâte de pains au chocolat et celle de croissants?


Réponse 1:

Il n'y a pas de différence, ils sont tous deux fabriqués avec du PLF, pâte levée feuilletée.

Ces produits sont de la catégorie viennoiseries, pâtisseries, dirions-nous. Assurez-vous également d'essayer pain aux raisins et chausson aux pommes!

En France, il existe plusieurs niveaux de licence liés aux professions de boulanger, pâtissier et confiseur. Vous pouvez trouver des détails en recherchant «bac pro boulangerie-pâtisserie» et en utilisant les services de traduction. Les liens à http: //metiers-alimentation.ac-v ... sont de niveau de référence et vous pouvez en déduire ce qui est fait avec quoi.

Pour certains visuels de fabrication, je recommande la chaîne youtube «boulangerie pas à pas».

Edit: Je viens de réaliser que les manuels du BAC Pro sont en ligne chez Le Génie Editeur. Visitez Le Génie Editeur et ouvrez «AP274 - Bac pro Boulanger-Pâtissier - Tome 3 - Techniques professionnelles» Ces livres sont bien faits et je pense que même si l'on ne connaît pas beaucoup de français, on pourrait gagner beaucoup en les parcourant.


Réponse 2:

Non. Ils sont tous les deux faits avec ce qu'on appelle la «pâte à croissant», c'est-à-dire la pâte feuilletée (pâte laminée) avec de la levure ajoutée.

La pâte feuilletée elle-même est notée depuis le XIVe siècle et était fondamentalement une technique (probablement d'origine arabe) qui impliquait l'étalement de couches de beurre sur des couches de pâte de sorte que, une fois enroulées, les couches resteraient séparées. Ironiquement, le croissant d'origine (le kipfel autrichien) n'a pas été fait de cette façon; il était simplement fait avec une pâte plus riche à base de levure et de lait. Pour une raison quelconque, à la fin du XIXe siècle, les boulangers français ont commencé à fabriquer le produit viennois en utilisant une méthode française. Plus ironiquement encore, parce que le premier produit de la viennoiserie était le croissant (à l'origine autrichien), toute la catégorie a reçu un nom qui (faussement) implique une origine viennoise, même si les croissants au chocolat (pains au chocolat) et les chaussons aux pommes françaises (chaussons au pomme) sont tous deux fabriqués avec une méthode native française.

De plus, la viennoiserie comprend aujourd'hui des choses comme des petits pains sucrés aux raisins secs qui ne sont pas du tout laminés, ni autrichiens.

Et bien sûr, le "croissant au chocolat" n'est pas (comme le mot croissant signifie) en forme de croissant. Donc, linguistiquement, tout est un joyeux méli-mélo, surtout quand on arrive à l'anglais. Mais la plupart des viennoiseries sont faites avec de la pâte à croissants; c'est-à-dire une pâte laminée avec de la levure ajoutée.