Quelle est la différence entre le français canadien, le français suisse et le français en France?


Réponse 1:

Tout d'abord, l'accent. Vous pouvez également ajouter la Belgique française. Deuxièmement, les mots utilisés sont différents, surtout au Québec, en raison de la distance avec la France. Ils ont gardé le type de langage qu'ils ont emporté avec eux pendant la période d'émigration (commencée au XVIIe siècle) et ont utilisé des mots et des expressions qui ont disparu en France pendant un certain temps. Il existe peu d'expressions très spécifiques au français suisse et au français belge.


Réponse 2:

Le français et le français suisse sont essentiellement les mêmes. Il y a de petites variations sur les accents, mais voir l'accent varie également parmi les Français, presque personne ne peut deviner que nous sommes suisses avant de le leur dire.

Il y a quelques expressions et mots propres aux Suisses français, mais pas beaucoup et pas assez généralement pour être perceptibles (à moins que la personne vive profondément à la campagne).

Le français canadien, cependant, est une autre affaire. Parfois, nous ne pouvons pas en comprendre la moitié. Nous avons généralement besoin de sous-titres pour obtenir ce qu'ils signifient en raison de l'accent et des nombreuses expressions et mots que nous n'avons pas. C'est quelque chose dont ils se plaignent souvent parce qu'ils peuvent nous comprendre, alors ils pensent que nous devrions aussi les comprendre, mais c'est honnêtement difficile parfois. Il y a une plaisanterie courante parmi les autres francophones (y compris les Belges aussi), cet accent canadien est drôle! Nous n'y sommes pas habitués et cela nous donne une impression particulière.

Entre parenthèses, le français belge est au même niveau de compréhension pour les Français que le français suisse. Même langue, quelques variantes, pas assez pour faire une différence.

Ensuite, il y a aussi le français parlé en Afrique ou dans certains endroits que la France avait colonisé. Il est parfois / généralement assez similaire au français standard (j'appelle ce français de France) mais je ne connais pas assez son étendue et ses particularités pour en dire plus à ce sujet.


Réponse 3:

Le français et le français suisse sont essentiellement les mêmes. Il y a de petites variations sur les accents, mais voir l'accent varie également parmi les Français, presque personne ne peut deviner que nous sommes suisses avant de le leur dire.

Il y a quelques expressions et mots propres aux Suisses français, mais pas beaucoup et pas assez généralement pour être perceptibles (à moins que la personne vive profondément à la campagne).

Le français canadien, cependant, est une autre affaire. Parfois, nous ne pouvons pas en comprendre la moitié. Nous avons généralement besoin de sous-titres pour obtenir ce qu'ils signifient en raison de l'accent et des nombreuses expressions et mots que nous n'avons pas. C'est quelque chose dont ils se plaignent souvent parce qu'ils peuvent nous comprendre, alors ils pensent que nous devrions aussi les comprendre, mais c'est honnêtement difficile parfois. Il y a une plaisanterie courante parmi les autres francophones (y compris les Belges aussi), cet accent canadien est drôle! Nous n'y sommes pas habitués et cela nous donne une impression particulière.

Entre parenthèses, le français belge est au même niveau de compréhension pour les Français que le français suisse. Même langue, quelques variantes, pas assez pour faire une différence.

Ensuite, il y a aussi le français parlé en Afrique ou dans certains endroits que la France avait colonisé. Il est parfois / généralement assez similaire au français standard (j'appelle ce français de France) mais je ne connais pas assez son étendue et ses particularités pour en dire plus à ce sujet.


Réponse 4:

Le français et le français suisse sont essentiellement les mêmes. Il y a de petites variations sur les accents, mais voir l'accent varie également parmi les Français, presque personne ne peut deviner que nous sommes suisses avant de le leur dire.

Il y a quelques expressions et mots propres aux Suisses français, mais pas beaucoup et pas assez généralement pour être perceptibles (à moins que la personne vive profondément à la campagne).

Le français canadien, cependant, est une autre affaire. Parfois, nous ne pouvons pas en comprendre la moitié. Nous avons généralement besoin de sous-titres pour obtenir ce qu'ils signifient en raison de l'accent et des nombreuses expressions et mots que nous n'avons pas. C'est quelque chose dont ils se plaignent souvent parce qu'ils peuvent nous comprendre, alors ils pensent que nous devrions aussi les comprendre, mais c'est honnêtement difficile parfois. Il y a une plaisanterie courante parmi les autres francophones (y compris les Belges aussi), cet accent canadien est drôle! Nous n'y sommes pas habitués et cela nous donne une impression particulière.

Entre parenthèses, le français belge est au même niveau de compréhension pour les Français que le français suisse. Même langue, quelques variantes, pas assez pour faire une différence.

Ensuite, il y a aussi le français parlé en Afrique ou dans certains endroits que la France avait colonisé. Il est parfois / généralement assez similaire au français standard (j'appelle ce français de France) mais je ne connais pas assez son étendue et ses particularités pour en dire plus à ce sujet.