Quelle est la différence entre une suspension pour briser le cou et une suspension pour étranglement?


Réponse 1:

La pendaison (le nœud du bourreau traditionnel) était censée être plus humaine - car se casser le cou devrait tuer la personne instantanément. La pendaison d'étranglement était parfois due à l'ignorance (ne pas savoir comment nouer le nœud pour garantir de se casser le cou), mais souvent dans le but de torturer le prisonnier - les laissant balancer et donner des coups de pied et mourir lentement de suffocation.


Réponse 2:

La différence est que la victime peut tomber d'une certaine longueur, souvent plus que la hauteur du corps, de manière à exercer une force de rupture sur le cou. En suspension suspendue, il ne peut pas y avoir de chute du tout, juste un wagon, un escabeau ou similaire tiré sous les pieds pour faire pendre le corps par le cou.

Le "nœud du bourreau" n'est pas si important. Il n'a pas été utilisé en Grande-Bretagne. Un nœud coulant formé par un œil en métal au bout de la corde s'est avéré plus efficace. L'œil du nœud coulant était placé sous le menton de la victime, donc claquant sa tête en arrière sur ses épaules.

La longueur de la corde était régie par une "table des corps tombants" basée sur le poids du coupable, avec des corrections apportées pour les variations de musculation, la force du cou, etc.